Etablissement de référence sur le Finistère Sud pour la lutte contre les maladies mentales, l’EPSM du Finistère Sud couvre 3 secteurs de psychiatrie pour adultes et 2 secteurs de psychiatrie pour enfants, soit une population de plus de 283 000 habitants.

Il intègre également différents dispositifs intersectoriels spécialisés :

  • Un intersecteur d’addictologie s’appuyant sur un service d’hospitalisation et de consultations pour les personnes en situation d’addictions (clinique de l’Odet). Il intervient également auprès du Centre de Soins d’Accompagnement et de Prévention en addictologie (CSAPA) de Quimper en partenariat avec l’ANPAA29 et participe au fonctionnement de l’ELSA (Equipe de liaison et de Soins en Addictologie) qui intervient sur les différents établissements membres de l’Union Hospitalière de Cornouaille.
  • Un dispositif de psychiatrie du sujet âgé intégrant un lieu de consultations, une unité d’hospitalisation (Unité de Psychiatrie du Sujet Agé (U.P.S.A) et 4 hôpitaux de jour spécialisés, ainsi qu’une Unité de Soins de Longue Durée (USLD) située à Quimper (résidence Kerfily).
  • Un dispositif de prise en charge des troubles du spectre autistique pour adultes (pôle Borromée) comportant :
    • Des unités sanitaires : une unité de soins au long cours (Ar Sterenn) et des unités spécialisées : une unité d’hospitalisation « La canopée », un hôpital de jour, un Centre Médico Psychologique (CMP),
    • Et 2 structures médico-sociales « les Océanides » : une Maison d’Accueil Spécialisée (MAS) et un Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM).
_XMA0920

Pour compléter le dispositif médico-social, l’EPSM du Finistère Sud propose également, au titre de la pédopsychiatrie, un Service d’Education Spécialisée Soins A Domicile (SESSAD) pour jeunes autistes de 10 places.

La prise en charge des urgences psychiatriques est réalisé à partir de l’Unité Médico-Psychologique (UMP) située au sein des Urgences du Centre Hospitalier de Cornouaille, siège d’un SAU et fonctionnant 24h sur 24.

Loin de limiter son activité au sein même de l’Etablissement, l’EPSM du Finistère Sud dispose de plus de 40 lieux d’accueil et de prise en charge pour adultes et enfants (ambulatoires ou hospitaliers) pour mener à bien ses missions dans le cadre de la sectorisation, et cela sur de nombreuses communes dans le Sud Finistère :

Audierne, Briec, Châteaulin, Concarneau, Douarnenez, Plouhinec, Pont l’Abbé, Poullan sur mer, Quimper, Quimperlé, Scaër.

Histoire de l'établissement

separator

Au fil de deux siècles…une vraie révolution !

facades pavillon

C’est en 1824, qu’un premier établissement est créé à Quimper en tant qu’annexe de l’hospice civil pour des aliénés de sexe masculin, les femmes étant soignées dans un quartier d’hospice à Morlaix.

L’Asile du Finistère de Quimper connaît un important développement tout au long du 19è siècle sous l’impulsion notamment de ses médecins chefs, les Docteurs Follet et Baume.

En 1959, l’asile Saint Athanase devient l’hôpital psychiatrique Etienne Gourmelen, du nom d’un médecin de la Renaissance, né à Quimper.

  •    
  •    
  •    
  •    
  •    
  •    
  •    
  •    
photo_etablissement

A partir des années 1980, l’établissement va mettre en œuvre la sectorisation psychiatrique en développant les lieux d’accueil et de prise en charge de la population hors des murs :

  • 1983 : ouverture des CMPI (Centres médico-Psychologiques Infantiles).
  • 1984 : ouverture du premier Hôpital de jour et d’un Centre d’Accueil Médico-Psychologique hors des murs de l’établissement (Concarneau)…

A ce jour, 68 lieux sont ainsi proposés à proximité de la population.

En 2008, l’Hôpital Gourmelen devient l’Etablissement Public de Santé Mentale (EPSM) Etienne Gourmelen afin de souligner cette ouverture sur l’extérieur : en psychiatrie, la prise en charge se fait majoritairement hors de l’hôpital.

Plus de 68 lieux sont proposés à proximité de la population

En savoir plus

Parallèlement, un important programme immobilier a permis de proposer des lieux d’hospitalisation et de consultations mieux adaptés aux soins et aux demandes des personnes tant sur le site de l’EPSM (Clinique 10, Clinique 7, CMPI, résidence les Océanides…) que sur les sites extérieurs (Centres médico psycho-logiques pour adultes à Quimper; Briec, pour enfants à Concarneau…).

Ces dernières années, l’évolution s’inscrit dans le développement des partenariats avec le secteur associatif (association Kan ArMor, UDAF, les Papillons Blancs, les Genêts d’Or…), les collectivités territoriales (Quimper communauté, Conseil départemental,…) et les autres établissements sanitaires notamment dans le cadre de l’Union Hospitalière de Cornouaille.

L’EPSM Etienne Gourmelen devient l’EPSM du Finistère Sud

Fin 2020, la cession du site historique de l’EPSM marque l’accélération d’un processus engagé avec l’avènement de la sectorisation dans les années 60 : le maillage du territoire, la projection des soins hors les murs, l’inclusion du malade dans la cité.

Le changement d’adresse du site principal (18 Hent Glaz) effectif depuis début 2020, souligne également le repositionnement du site principal sur la partie Est du site Suimpérois, améliorant l’orientation et l’accessibilité des unités d’hospitalisation pour les usagers et les accompagnateurs.

Le 18 décembre 2020, le Conseil de Surveillance, sous la présidence de M. Jean Claude SAMSON, s’est prononcé à l’unanimité, pour la nouvelle dénomination applicable à compter du 1er janvier 2021 :

Etablissement Public de Santé Mentale du Finistère Sud

Cette nouvelle appellation vise à rappeler l’ouverture toujours plus grande de l’établissement sur le territoire : l’EPSM compte 43 structures de soins réparties sur la partie SUD du département, et « l’aller vers » se renforce sans cesse, qu’il s’agisse d’équipes mobiles ou de lien avec la médecine de ville et les partenaires médico-sociaux.

Début 2021, en complément de ce nouveau nom, une actualisation du logo historique de l’établissement a également été réalisée.

 

 

vulputate, pulvinar venenatis, Aenean libero velit, ante.